Partager

Financement d'infrastructures

Au cours de ses plus de 200 ans d’histoire, Schroders a contribué au financement de nombreux projets d’infrastructures, en Europe mais également en Amérique et en Asie : essor des lignes ferroviaires, transports publics, énergie, distribution d’eau potable…

Aujourd’hui, Schroders offre à ses clients institutionnels un pôle d’expertise dédié à la classe d’actifs infrastructure, basé à Paris et constitué d’une équipe expérimentée. 

Une solution de diversification

Dans un contexte de rendements obligataires toujours plus faibles, poussant les investisseurs à rechercher d'autres alternatives offrant une prise de risque maîtrisée, les actifs infrastructures apportent une diversification bienvenue.

Cette diversification est liée à la nature même des actifs d’infrastructures. Par nature essentiels à la collectivité, ils présentent :

  • une longue durée de vie économique
  • une faible élasticité de la demande
  • des cash-flows stables et prévisibles.

La dette infrastructure permet de répondre à différentes attentes :

  • En matière de gestion actif/passif (recherche d’investissements répondant à une problématique de duration, particulièrement dans un contexte de taux d’intérêt très bas), l’infrastructure peut apporter à la fois de la duration et des rendements supérieurs aux rendements souverains, tout en présentant un risque d’investissement relativement faible.
  • Une diversification de crédit par rapport à un portefeuille obligataire corporate, au travers de prêts par nature illiquides.
  • Une recherche de rendement : l’infrastructure offre des primes de rendement particulièrement intéressantes, surtout rapportées au risque pris ou au traitement prudentiel en Solvabilité 2. L’infrastructure est une classe d’actifs à risque modéré, en comparaison de la dette corporate classique, avec des probabilités de défaut très largement inférieures.

L’investissement en infrastructures equity, pour sa part, est complémentaire à une allocation en dette, sachant qu’une approche ciblée est indispensable dans les conditions de marché actuelles.


 Le secteur de la dette infrastructure est complexe et peu liquide, mais rémunère les investisseurs en conséquence. Il s’adresse aux investisseurs pouvant mettre en œuvre une stratégie de « buy and hold » à moyen ou long terme (de 5-7 ans à plus de 20 ans).

 

Schroder Aida

Schroder Aida est la société de gestion de portefeuille AIFM du groupe Schroders spécialisée sur le financement d’infrastructures, agréée par l’AMF et habilitée à la gestion de FIA.

Cet agrément, obtenu en septembre 2017, est venu conforter le développement du pôle Financement d’infrastructures, créé à Paris en 2015 et qui a connu depuis 2 ans une croissance continue.

 

Une équipe étoffée à Paris : 11 professionnels qui béneficient également de fonctions support à Londres et à luxembourg.

Encours gérés ou conseillés au 30/09/2017 : 1,5 milliard d'euros en dette et en equity.

Actifs privés : Schroder Aida s’inscrit dans les expertises « Actifs privés « du groupe Schroders, aux côtés des équipes immobilier, de Schroder Adveq (private equity) et de Secquaero (insurance linked securities).

 

Structure de l'équipe

Schroder Aida bénéficie de l’ensemble des fonctions support du groupe Schroders, notamment en termes de recherche économique, équipes juridiques, risques et conformité.

 


 

L’équipe étudie environ 300 opportunités par an et sélectionne 20 à 30 opérations. Depuis décembre 2015, elle a investi 1,5 milliard d’euros pour le compte d’investisseurs institutionnels.

 

 Source : Schroders, au 30/09/2017.

Notre domaine d’expertise

L’équipe de Schroder Aida se concentre sur les opérations réalisées :

  • Sous placement privé
  • En dette et en equity
  • En Europe
  • Sur les financements brownfield (après la phase de construction).

 

Sur cette classe d’actifs hétérogène, qui nécessite une expertise poussée, notre équipe fonde son approche sur trois principes clés :

 


L’accès au deal flow : Le marché du financement privé d’infrastructures requiert une connaissance approfondie du secteur et un réseau relationnel étendu


L’expertise de l’investissement et de la négociation de transactions complexes


La capacité à investir rapidement les capitaux levés, qui découle d’un accès privilégié aux transactions. Le track record de l’équipe est déterminant dans ce domaine. 




Insights et articles

Pour suivre l'actualité de Schroder Aida et les articles de l'équipe, consultez le site de Schroder Aida et la page dédiée aux actualités.

 

Risques liés à la dette infrastructure 

Risque de taux d’intérêt pour les instruments à taux fixe : l’évolution des taux d’intérêt peut réduire la performance des instruments de dette à taux fixe. Une hausse des taux induit généralement une baisse du prix des instruments à taux fixe.

Détérioration de la qualité de crédit : causée par une évolution de l’environnement de marché (activités commerciales) ou par un changement de loi/de réglementation (pour toutes les activités d’infrastructures).

Risque de défaut de l’émetteur : une détérioration de la santé financière d’un émetteur peut réduire à néant la valeur de ses obligations.

Risque de remboursement anticipé : le capital peut être remboursé par l’emprunteur avant l’échéance contractuelle.

Risque de change : pour les actifs libellés dans une devise autre que celle de l’investisseur, l’évolution des taux de change peut affecter lavaleur des investissements.

Illiquidité et risque de long terme : du fait de la nature illiquidedes investissements sous-jacents, l’investisseur peut ne pas pouvoir récupérer le capital investi avant la fin contractuelle du placement (généralement de long terme). Si le véhicule d’investissement doit liquider une partie du portefeuille pour une raison spécifique (notamment en réponse à des changements dans les conditions économiques), il peut ne pasêtre en mesure de vendre dans des termes favorables.

Risque en capital : le capital n’est pas garanti.

Risque de non finalisation des transactions : les transactions sont réalisées via une négociation bilatérale, et aucune garantie de bonne finalisation ne peut être apportée.

Risque lié aux prestataires tiers : les investissements peuvent être à risque du fait d’erreurs opérationnelles et administratives, où en cas de faillite des prestataires.